2715 Views |  5

Comment s’Habiller pour Sauver le Monde ? #WonderWoman #TheMummy #Themyscira #Féminisme #Leadership #Guerrière

« Je voudrais remercier ma grand-mère pour avoir toujours été aussi gentille avec moi, et de m’avoir aidé à sauver le monde et puis tout ça« . Richie Norris (Mars Attacks)

Et si le salut venait des femmes?

Le magazine The American Scholar relève pourtant en 1943 que « Même les filles ne veulent pas être des filles puisque nos archétypes féminins manquent de force et de pouvoir ».

Force et pouvoir, c’est donc ce qui semble devoir caractériser les modèles féminins aujourd’hui. 

Etre une guerrière moderne demande de remplir un certain nombre de critères !

Plus question de jouer les demoiselles en détresse, la combattante contemporaine aspire même au leadership !

Un exemple : Diana « Wonder Woman » de Themyscira a été nommée le 21 octobre 2016, ambassadrice de l’ONU.

Lors de ses aventures, elle a aussi été la première femme présidente des Etats-Unis.

De même, c’est dans l’optique de succéder au Pharaon que la Princesse Ahmanet (The Mummy) devient une guerrière hors pair. 

Katniss Everdeen et Tris Prior des saga Hunger Games et Divergente sont quant à elles leaders d’un contre pouvoir révolutionnaire dans un monde dystopique. 
 

Parlons peu mais parlons bien. Quelle tenue pour une guerrière moderne?

La guerrière d’aujourd’hui se doit  de choisir une tenue qui soit adaptée au climat, tout en la protégeant des attaques lors des combats.

La Princesse Ahmanet est clairement la guerrière la plus sophistiquée de notre squad.  Entraînée pour diriger l’Egypte d’une main d’acier, elle maîtrise parfaitement l’art du combat, tout en demeurant particulièrement féminine.

On déconseillera toutefois aux débutantes de s’inspirer de sa longue robe blanche fendue : se prendre les pieds dans sa traîne lors d’un combat est la manière la plus sûre, non seulement de perdre ce dernier, mais aussi de faire un buzz non désiré sur YouTube…

Diana opte quant à elle pour le choix le plus judicieux en choisissant du court.

Sous des temperatures estivales on pourra choisir comme elle des sandales plates type spartiates. Attention toutefois aux échardes malencontreuses lors de courses dans les régions sauvages (il est particulièrement agaçant de devoir s’arrêter avec une pince à épiler lors d’une bataille).

Le choix de la bonne arme est également une question épineuse !

Katniss et Tris sont très classiques en la matière : arbalètes, armes à feu, leurs armes sont à la hauteur de leur style vestimentaire : sobres et sans apparat. Sont donc de rigueur sacs à dos et blousons aux poches déformées par des dizaines de munitions.

A l’inverse, Diana et Ahmanet privilégient des moyens de défense parfaitement en adéquation avec la féminité de leurs tenues.

Là où l’égyptienne opte pour du close combat à mains nues et des bâtons peu encombrants, l’amazone préfère l’épée « tueuse de dieux » qu’elle accessoirise à sa robe afin de mettre en valeur son dos. 

On ne niera pas non plus que l’arme blanche est bien plus pratique : certes elle nécessite un peu d’entraînement à la salle de sport, mais avec un katana, aucun risque de semer des balles sur le sol lorsque l’on cherche son mascara dans le même sac pour se remaquiller entre deux combats.

Côté mise en beauté, pas de surprise non plus !

Ahmanet arbore un carré long et lisse très Olivia Palermo. Diana Prince en revanche montre une préférence pour un style anglais bien plus Kate Middleton avec des boucles souples.

Toutefois, si le style mérite d’être remarqué, il semble difficile de combattre avec des cheveux lâchés (ce que Katniss et Tris ont bien compris).

Outre qu’il est ardu d’avoir une bonne vision avec des mèches en permanence dans les yeux, il est incontestablement compliqué de garder un brushing impeccable sous les intempéries et les tirs de balles.

 Mais cela n’est qu’un détail.

Gageons que, comme Diana Prince l’affirme, les guerrières moderne ne sont pas seulement « l’homme de la situation » mais bien davantage.