2860 Views |  4

Pourquoi le Jogging est-il la Nouvelle Robe de Cocktail #Fitwear #Girafe #Fitness

On dira ce que l’on veut, porter une tenue seyante et dans laquelle on se sent bien est l’une des principales motivations pour aller à la salle de sport.

On en conviendra : le jogging XXL jaune poussin retroussé sur le mollet gauche n’est pas à première vue du meilleur effet en soirée.

Mais revenons un peu en arrière 

Après le traumatisme de la Première Guerre Mondiale, les activités se multiplient. Se développe alors une véritable passion pour les sports de plein air. Polo, tennis, équitation, ski, voile, bicyclette, course à pied, le choix est vaste … et nécessite une toute nouvelle garde-robe !

Mais au delà d’un nouveau mode de vie, celui ci amorce une nouvelle donne dans les dressing et particulièrement celui des femmes! Elles ont dès lors, comme les hommes, l’accès aux pantalons et aux shorts !

Le premier à développer un rayon sportwear est le couturier français Jean Patou.

Il propose des robes sans manches pour jouer au tennis (il habille d’ailleurs Suzanne Lenglen).

Avec Coco Chanel et le look garçonne, c’est la voie vers la libération et la modernité.

 

On en a déjà longuement parlé, aujourd’hui la technologie fait partie intégrante de la couture. Le fitwear est particulièrement concerné.

Les progrès scientifiques et techniques y ont en effet trouvé une parfaite transposition.

@doyoueven jacket @lornajanefrance legging @jimmychoo sneakers – Photography Quentin Guerillot – @quentin_grlt

Les grandes griffes sportives, on les connait bien ! Elles émergent dans les 1980s sous l’influence hip hop.

Run-DMC

Adidas et son association avec le groupe RUN-DMC en 1986 en est un exemple particulièrement éloquent. 

Allons encore plus loin avec le lien sportswear/mode !

La technologie ne suffit plus : on veut aller à la salle comme on va en soirée !

« Il a été remarqué de façon intéressante que l’athlète … obtient des résultats supérieurs encore en compétition s’il est porté par le sentiment de sa belle allure » (Cynthia Young).

La frontière entre le luxe, la street culture et le fitwear tend à disparaître. 

Les marques trendy se developpent : 

Des australiens Lorna Jane ou DoYouEven en passant par Lole, GymShark, LaBellaMafia, Fabletics by Kate Hudson, l’offre sur le marché est vaste.

Sweatshirt Gymshark – @loralisparis / @loralisfitness Photography Laurine Garrido @laurinegarrido

Designs couture, coloris chamarrés, empiècements en résille ou en dentelle, plus question de s’entraîner n’importe comment !

Preuve que le fitness est désormais sexy, la marque américaine bien connue Victoria’s secret a également lancé sa gamme VSX Sport.

Laure-Alice Bouvier @loralisfitness @loralisparis – Photography Laurine Garrido @laurinegarrido

Les plus grands stylistes collaborent aussi régulièrement avec les griffes de sportswear !

 

Armani pour Reebok

Outre Reebook avec Armani, Adidas s’est associé à plusieurs célèbres couturiers : Rick Owens et Raf Simons pour les sneakers, ou encore Stella Mc Cartey depuis 2004 pour le prêt à porter fitness.

Celle-ci a également habillé avec la marque les compétiteurs des JO 2012 et 2016 établissant par là-même un lien certain entre la couture et la haute compétition sportive.

Stella Mc Cartney pour Adidas JO London

Dans le même sens, le designer japonais, Yohji Yamamoto a lancé avec la même marque de sportwear sa ligne Y-3 (Y pour ses initiales, le chiffre 3 pour les 3 bandes d’Adidas)

Majoritairement full black et d’une sobriété très chic, la marque propose, pour hommes comme pour femmes, des parkas, vêtement tendance mais aussi utilitaire et prisé des soldats américains pendant la guerre de Corée.

Le running extérieur se fait quant à lui d’une parfaite élégance avec des pulls en maille transparents. 

Un autre exemple ?

Le directeur artistique des collections Homme de la maison Louis Vuitton, Kim Jones a signé tout récemment une édition limitée avec NikeLab pour des baskets au design minimaliste mais efficace.

Les collaborations Puma / Alexander Mc Queen correspondent aussi aux classiques du genre pour chausser les amateurs de baskets !

Alexander Mc Queen Black Label for Puma

Mais la marque au félin s’autorise toutefois quelques excentricités lors de son travail conjoint avec d’autres personnalités.

Les collections Inertia et Urban Mobility réalisées pour elle par Hussein Chalayan en 2008 et 2010 sont bien la preuve supplémentaire de la confusion et du mélange des genres entre sportswear et couture :

Vêtements en latex moulé profilent la silhouette dans une vitesse toute statique et ensembles définitivement hip hop, difficile à porter en salle de sport. 

Collection Inertia

Collection Urban Mobility

Et la marque ne compte pas s’arrêter en si bon chemin dans le détournement fitness de la pop culture !

En témoigne la collection Fenty x Puma dessinée par Rihanna.

Si certaines pièces sont indéniablement sportswear,  d’autres sont plus surprenantes voire clairement discutables comme le jogging en pièces détachées et la banane en fourrure. 

Fenty x Puma

Fenty x Puma

Même Kim Kardashian s’y est risquée : body en dentelles, bas résilles … et jogging Adidas, l’ensemble ne manque pas de surprendre (et ne convainc pas vraiment …) !

The Irish Mirror

On n’oubliera pas, enfin, de mentionner la collaboration Louis Vuitton x Supreme.

La maison s’associe en effet cette année avec l’emblématique marque de skateboard !

Etape ultime de l’entrée du sport dans le luxe ? Stylistes  renommés habitués des fashion week se lancent désormais eux mêmes dans le sportswear.

Le génie new-yorkais Alexander Wang propose des live athletic clothes pour un style très urban sport chic tout en références au motocross et au BMX…

 

Au total, après avoir dit « Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging« , il est fort probable que Karl Lagerfeld change désormais d’avis…