1314 Views |  10

Comment s’habiller pour un Voyage Spatial? #xénomorphes #endoparasitoïdes

« Nous sommes toujours des pionniers. Et nous avons à peine commencé« , Cooper, Interstellar, David Nolan

Autant dire que l’exploration spatiale est aujourd’hui une question  d’actualité particulièrement importante. 

Comment s’habiller pour un voyage spatial ? 

 

@loralisparis – Photography by Laurine Garrido @laurinegarrido

Cas numéro 1 : Je voyage à bord d’un vaisseau cargo

Pour un voyage classique et à priori tranquille à bord d’un vaisseau cargo (comme le Prométhée de Stargate SG1 ou le Starship Avalon de Passengers), pas besoin d’habits particuliers. Soyez donc parfaitement libres d’emporter des éléments classiques de votre garde robe.

Jennifer Lawrence (wearing the prettiest shoes EVER !) & Chris Pratt in Passaengers movie

Manteaux, parkas et autres doudounes ne sont pas utiles, la température à bord étant parfaitement régulée.

Stargate Atlantis

A moins que vous ne voyagiez dans un caisson d’hibernation (auquel cas vous vous verrez fourni l’une des nouvelles combinaisons de la Nasa en collaboration avec Ralph Lauren pour 2078 !), elle oscille en moyenne entre 15 et 25 degrés en fonction de l’heure artificielle à bord. 

Un chemisier preppy, des boots et un jean sont également une combinaison parfaite pour voyager esthétiquement et confortablement. 

Model : Laurine Garrido – @laurinegarrido

Cas n°2 : Je voyage à bord d’un chasseur

Contrairement à ce qu’indique sa dénomination, un chasseur n’est pas nécessairement un navire de guerre. Il s’agit d’un vaisseau petit et rapide, plus pratique pour se déplacer. 

Gardians of Galaxy

Dans ce type de véhicule, il est hautement préférable de prévoir des habits confortables (on évite également les talons) qui ne craignent pas les tâches.

Les croiseurs ont beau être aujourd’hui tous équipés d’une technologie fiable à 99.99% en ce qui concerne la simulation de gravité, il peut arriver que celle-ci se coupe quelques minutes en cas de radiations solaires ou d’explosion d’une supernova à proximité.

On le reconnaîtra sans peine : être recouvert de confiture n’est pas ce que l’on souhaite lorsque l’on porte un pull en cachemire.

Futura Science

Un bon compromis reste une tenue chic mais recherchée, tout en privilégiant le full black. La toute nouvelle collection Kendall + Kylie – présentée en ce début d’année – comporte justement quelques pièces parfaites pour l’occasion. 

Alexander Wang propose également toujours des tenues streetwear adaptées en toutes circonstances, du casual masculin/féminin au body près du corps. 

Quels problèmes puis je rencontrer et comment m’habiller pour y faire face ? 

Cas n° 1 : Les failles spatiotemporelles dues aux aurores boréales

Croiser une aurore boréale n’est pas véritablement en tant que tel un problème spatial. Il s’agit en réalité d’une difficulté que l’on est susceptible de rencontrer lorsque l’on quitte l’atmosphère terrestre. 

Les derniers travaux scientifiques l’ont démontré depuis longtemps (on pense à l’ouvrage Les Langoliers de Stephen King), une aurore boréale est certes très jolie à regarder, mais elle est également génératrice de failles spatiotemporelles.

Ce que la science vient toutefois et tout récemment de démontrer, c’est que cette faille a 4 fois plus de chances de se produire si l’un des occupants du vaisseau possède des décorations capillaires. Le phénomène n’est lui toujours pas expliqué.

Model : Agathe Martinez – @agathe_moore_jones

Autant dire, que toutes barrettes, élastiques ou autres chouchous, serre-têtes et couronnes de fleurs, même s’ils ont fait les beaux jours de la dernière Fashion Week londonienne (qui a ici clairement joué la provocation vis à vis des voyages spatiaux !) vous seront formellement interdits lors de l’embarquement. 

 

Cas n° 2 : Les trous noirs 

« Un trou noir est une porte vers un autre Univers », le génial Stephen Hawking l’a déjà déclaré.

La question est toutefois de savoir ce qui arrive lorsque l’on franchit cette porte ! (l’importance est bien moindre de savoir ce qu’il y a derrière). 

futura-sciences

Pour Isaac Asimov, un homme dans un trou noir se trouverait étiré jusqu’à l’infini le temps de traverser celui-ci (la théorie de Christopher Nolan selon laquelle un trou noir mènerait directement à une bibliothèque municipale est bien entendu totalement fantaisiste). 

Interstellar, Christopher Nolan

On évitera logiquement les mailles trop rigide (la robe aluminium d’Ivanka en est un parfait exemple de rigidité esthétique) et on privilégie des tenues loose qui ne se déforment pas après étirement.

Cas n° 3 : L’invasion Alien

Il faut parler de choses qui fâchent : bien que les vaisseaux soient en principe de nos jours parfaitement protégés contre une invasion Alien, les cas de contamination et d’infestation, certes rares, ne sont pour autant pas totalement isolés.

Si beaucoup s’imaginent que les tenues adaptées à une apocalypse zombie (nous en avons déjà parlé) sont tout aussi utiles en cas d’invasion Alien, rappelons qu’une tenue cuirassée pour éviter les morsures est totalement superflue.

Les Xénomorphes XX121 sont des endoparasitoïdes au museau oblong. Ils mesurent entre 213 et 244 centimètres et pèsent en moyenne de 136 à 182 kg.

Il sont d’une rapidité sans faille, d’une force redoutable et d’une intelligence remarquable.

Les combattre est généralement voué à l’échec, y compris avec l’utilisation de lance grenades et de lance flamme (il a été démontré que les utilisateurs ne savaient généralement pas se servir de tels outils et succombaient bien souvent à des blessures qu’ils s’infligeaient eux même sous le coup de la panique).

En un mot : si vous croisez des parasites, il est préférable de les éviter en attendant les secours.

Ceci renvoie clairement à une question de capacité d’infiltration et de furtivité. Il s’agira donc de ne pas hésiter à ramper dans les conduits du vaisseau et à se cacher dans des placards et autres casiers.

C’est pour cela qu’un petit pull (à manches longues ! On évitera de se brûler les coudes en rampant) est donc toujours utile.

Laure-Alice Bouvier – @loralisparis – Photography by Laurine Garrido – @laurinegarrido

On oublie évidemment les sweatshirt trop amples qui risquent de freiner la progression ainsi que les bruyantes fermetures éclair. En tintinnabulant  contre le métal des parois elles peuvent en effet de donner de précieuses indications au prédateur sur notre position.

Les modèles ci-dessous sont l’exemple classique de l’erreur à ne pas commettre si l’on veut survivre et passer inaperçu.

Kendall + Kylie

Thom Browne

Thome Browne a suggéré dans son dernier défilé de ce mois de janvier de recourir au mimétisme : selon le créateur, se couvrir le visage afin de lui enlever tous traits humains permettrait  d’échapper à la vigilance de la créature. Ceci est bien évidemment parfaitement utopique.

Preuve de l’intelligence des xénomorphes, il a été démontré que l’humaine représentée sur cette photo qui a fait le tour de notre galaxie il y a quelques mois est en réalité un hoax diffusé sur nos réseaux par les endoparasites. Il s’agit d’un métamorphe ayant revêtu l’apparence d’un humain.

En définitive, il semble évident que la prévention est toujours préférable à l’action. Faites attention à ce que vous mangez, un œuf étranger et extraterrestre faisant de vous un hôte de choix est vite avalé.