2575 Views |  7

Donald Trump sera-t-il l’icône mode 2017? #itboy

« Cette veste est mal coupée, on dirait un homme politique ».

Cette affirmation pour le moins tranchante est attribuée à Karl Lagerfeld

Le style est-il secondaire dans les milieux de pouvoir ? La mode est-elle en apparence aussi futile et versatile que la politique semble sérieuse et opiniâtre ? 

Pas si vite. Barack Obama a déclare à Vanity Fair en 2012 ne porter que des costumes sombres pour « réduire au minimum le nombre de décisions à prendre ». Toutefois, il apparaît régulièrement comme un modèle d’élégance discrète et de chic sans effort.

gqcom

En réalité, le président sortant se positionne en tant que véritable icône de mode dans la droite lignée du charismatique J.F. Kennedy.

Celui-ci se caractérise en effet par un style très américain, décontracté mais énergique, inspiré du look « ivy league » des étudiants des grandes universités américaines après 1945.

ccncom

Existe-t-il donc un style américain ?

Oui. Clairement, et celui-ci est marqué par un raffinement tout en souplesse

Democratic presidential hopeful, U.S. Sen. Barack Obama D-Ill., is greeted as he campaigns in Portland, Maine, on Tuesday, Sept. 25, 2007. (AP photo/Pat Wellenbach)

Democratic presidential hopeful, U.S. Sen. Barack Obama D-Ill., is greeted as he campaigns in Portland, Maine, on Tuesday, Sept. 25, 2007. (AP photo/Pat Wellenbach)

C’est dans cet esprit qu’Obama, qui privilégie un style décontracté, allant jusqu’à éclipser la cravate et à retrousser ses manches, reste parfaitement élégant.

De même Bill Clinton lorsqu’il prend la pose pour le photographe Peter Yang en 2012

bill-clinton-by-peteryang

ou encore Scott Brown, sénateur républicain dans le Massachusetts lorsqu’il a posé pour Cosmopolitan lorsqu’il était mannequin !

huffpost-scott

Mais qu’en est-il du style du candidat à la présidentielle américaine, Donald Trump ?

Pour le célèbre attaché de presse et fondateur de la maison Christian Lacroix, Jean-Jacques Picart, les hommes d’affaires sont en général raffinés … à la différence des hommes politiques.

Donald Trump appartenant initialement à la première catégorie, le businessman, milliardaire et briguant la tête de la nation US, devrait se positionner en toute logique comme un modèle absolu d’élégance et de raffinement.

Le candidat Trump est d’ailleurs connu pour être un grand amateur des costumes de l’emblématique marque italienne Brioni.

Brioni a habillé toutes les figures mythiques d’Hollywood dès les années 1950 : Henry Fonda, Clark Gable, John Wayne, Kirk Douglas, tous sont passés entre les mains du couturier méditerranéen.

clark-gable-in-brioni1_gallery_image_big

Le style italien, connu pour sa flamboyante et élégante décontraction, pourrait il donc triompher à la Maison Blanche ?

white-house

Premier bon point : On rappellera que Trump se montre amateur de boutons de manchette, symbole universel de chic au charme quelque peu conservateur.

newyorkpost

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la marque Trump fabrique des boutons de manchette … et des cravates. 

On constatera sans peine leur sobriété exemplaire.

61q-tjjsi6l-_ux679_

cuff-trumpLe milliardaire aurait il quelque peu manqué le coche en matière d’élégance ?

Rien n’est moins sûr !

Le style Trump est à l’image de sa coupe de cheveux largement discutée : paradoxal.

trump-businessinsider

On ne peut pas reprocher au New-Yorkais de manquer de constance en matière de mode : il manifeste une fidélité obstinée à son style depuis les débuts de sa carrière.

Excepté un embonpoint croissant, le Trump de 1984 est en effet

trump-tyson

strictement le même que le Trump de 1990

trump-90

voire parfaitement identique au Trump de 1999

trump-99

Ses costumes sont invariablement

Droits,

Démesurément carrés,

Aux épaules très larges et très marquées.

Et pourtant … Trump nouvelle icône mode 2017 ?

Ne serait-ce pas lui qui aurait influencé le couturier Demna Gvasalia ?

Le successeur d’Alexander Wang signe cette saison pour Balenciaga  une collection homme très graphique et XXL … très Trump au final !

vogue

Thursday, April 28, 2011, in Las Vegas. (AP Photo/Julie Jacobson)
vogue2

thewrapcom

On est bien loin du style gentleman british cintré choisi aujourd’hui par la plupart des hommes d’affaires pour mettre en avant les silhouettes masculines contemporaines.

Trump se distingue également par son port raffiné de la cravate-plastron-bavoir

business insider uk

  Il la choisit toujours très large et très longue, allongeant le buste et rendant les jambes plus courtes par effet d’optique.

Qu’elle soit bleue électrique ou rouge (coordonnée avec son autobronzant), le candidat n’oublie jamais de la mettre astucieusement en avant par une veste volontairement non boutonnée et aux bords flottants.

Ce qui n’est pas sans rappeler une télégénique célébrité anglaise

trup-bean bean

 

Autant dire au final que la personnalité de Donald Trump en matière de mode et de style est bien à la hauteur de son machisme et de sa misogynie : les deux flamboient par leur présence. 

 bretbartcom