380 Views |  Like

Casa Fashion Show Octobre 2015 : Fashion is Art

Fashion is Art.

Tel est le thème du dernier Casa Fashion Show Fall-Winter 2015 pour sa VIIe édition. Organisé par la très belle et non moins talentueuse Kenza Cheddadi, la fête prend place deux fois par an dans les magnifiques salons du Sofitel Casablanca Tour Blanche au Maroc.

cfs

 Si le Casa Fashion Show est incontestablement l’événement mode marocain, à l’instar des autres Fashion Week, le projet est d’importance.

Mettant en scène des marques internationales et dont le prestige n’est plus à prouver (Balmain, Hervé Léger, Etro, Missoni, Philip Lim, Barbara Bui, …) il est un hymne aux luxe discret mais éclatant, à un esthétisme étincelant et à un raffinement sans faille. Mais davantage encore, le Casa Fashion Show se place comme la manifestation de ce que Kenza évoque comme un « Maroc nouveau, résolument tourné vers l’avenir, s’imprégnant des cultures internationales pour sublimer son identité ».

cfs2 cfs3

Pour en revenir au thème de cette VIIe édition, si Donatella Versace considère, dans le documentaire de Loïc Prigent « The Day Before », que « la mode n’est pas un art », mais  davantage l’expression d’une « culture populaire », le Casa Fashion Show paraît clairement la contredire tant il apparaît éclatant qu’il met en scène la mode en tant qu’oeuvre d’art.

cfs5

Le Casa Fashion Show, c’est avant tout un spectacle qui met en scène la mode, la cristallisant comme un art au service de la transformation des corps. 

Convoquant cette saison le VIIe Art en choisissant comme marraine Hélène de Fougerolles, il mêle défilés, danse et musique.

C’est ainsi que se succèdent en effet sur le catwalk invités de marque (Corneille et Tal ont en effet brillamment assuré l’animation musicale de la soirée), danseurs surdoués (la belle Lara Laquiz (ci-dessous) – que l’on retrouve dans la publicité H&M Balmain – et sa troupe, emmenés par le chorégraphe Hakim Ghorab) et mannequins sublimes arborant des pièces magnifiques des dernières collections.

cfs6 cfs7

Il va pourtant sans dire que la mode s’est faite, depuis toujours, instrument affirmé de transformation des morphologies par les tissus et l’habillement. En effet, si la recherche de transformation, d’aliénation – voire même dans certains cas une forme d’altération – des corps trouve sa place dans les défilés, celle-ci semble être alors surtout au service d’une véritable stimulation de l’imaginaire.

Et le Casa Fashion Show d’en livrer une interprétation éclatante et magistrale sur le catwalk, catalysée par des chorégraphies époustouflantes.

cfs8

 cfs9

Au final, le défilé présente des couturiers aux influences très diverses, et c’est ce qui fait toute la beauté du show.

Robes longues sophistiquées en dentelles côtoient jeans brodés, plus casual mais toujours edgy.

cfs10 cfs12 cfs13

Les matières se mélangent : le cuir se mêle aux imprimés, les petites robes près du corps succèdent aux manteaux plaids (la grande tendance de cette hiver 2015 – 2016) et les coupes tout à la fois des plus classiques et raffinées comme les plus déstructurées et surprenantes charment le regard.

cfs14 cfs15

Mais l’art n’est peut-être pas là on où on l’attend.

S’il infuse certes de ce mélange de couture, de chorégraphie et de musique, le Casa Fashion Show réussit une prouesse encore plus grande : celle de rapprocher les styles, les idées et les cultures.

Et pour tout cela, c’est peut être en réalité lui la véritable oeuvre d’art …