975 Views |  Like

Dress Like Me : The Girl from U.N.C.L.E #sixties

Si vous avez vu le dernier film de Guy Ritchie, « The Man From U.N.C.L.E », vous avez du vous arrêter sur le travail de Joanna Johnston, la costumière du long métrage.

Au surplus d’être un excellent film d’espionnage, il est également un modèle de la mode des 60s. Impossible donc de passer à côté des adorables mini robes sans manches d’Alicia Vikander et des costumes impeccablement coupés de Henry Cavill.

un

unn

C’est ainsi que les designs des tenues du film convoquent l’esprit d’Emilio Pucci et de ses imprimés colorés, comme de Pierre Cardin et de sa ligne Cosmos inspirée par Ed White mettant en scène des tracés futuristes.

unnn

unnnn

unc

Pour s’habiller dans l’esprit du film, pas de robe ballon Yves Saint Laurent. On choisit plutôt des formes géométriques à la Balenciaga, particulièrement si on s’inspire du personnage d’Elisabeth Debicki, Victoria.

uncc

unccc

unccccc

On imite aussi les disciples de Balenciaga : Ungaro et ses formes anguleuses caractéristiques du milieu des 60s et Courrèges amateur de coupes trapézoïdales (avec des modèles à la silhouette plutôt athlétique). Enfin, on privilégie les mini à la Mary Quant pour le look de Gaby.

uncl

uncll

unclll

uncle

Pour les accessoires, on choisit des bijoux oversize en résine colorés ou non (comme ma manchette Fendi), et si pour jouer le total look on choisit comme Gaby des babies aux talons pas trop hauts

uncle fendi

Toutefois, mode sixties ne veut pas forcément dire extravagante

Si Marilyn s’était allée à porter une robe sac YSL, la mode outre atlantique de l’époque demeure quant à elle bien moins aventureuse. Et c’est bien la rivale de la blonde la plus célèbre de l’époque, Jackie Kennedy, qui assure dès 1960 un rôle phare dans la mode internationale en lançant la tendance des lignes sobres et ordonnées.

Et la période d’être particulièrement importante en matière de couture puisque c’est en 1962 qu’est créé le Council of Fashion Designers of America (qui existe toujours, il est présidé depuis 2009 par Diane Von Furstenberg et a – notamment ! – pour tâche de déterminer les dates des Fashion Week de New York).

uncleee

uncleeeee

uncleeeeee

unnccleee

La First Lady demeure durant trois années à la tête des femmes les mieux habillées. Sur les conseils de  son styliste attitré, Oleg Cassini (ci dessous avec Jackie et son mari), elle se tourne vers des vêtements faciles à porter mais toujours élégant. Forte d’une simplicité toute sophistiquée (et l’exercice n’est pas simple), elle porte à merveilles robes trois trous sans manches, tailleurs à la coupe parfaite et lignes trapèze.

unccllee

uuuncccllee

Pour mon look 60s, j’ai puisé mon inspiration du côté de Jackie Bouvier Kennedy avec une petite robe trois trous en laine pied de poule. Pas de kitten heels ni de babies pour moi, je l’associe avec des bottines à talon aiguille. Pour cette fois ci, j’opte pour des accessoires à la couleur neutre pour un street look discret et sobre.

u1

u2

u3

u4

u5

u7

u8

u6

u9