850 Views |  3

Green Magic : Matcha #Lifestyle

Pour le prêtre Eisai (1141-1215) le Matcha est le remède ultime pour toutes les affection et a la capacité d’améliorer considérablement l’existence de ceux qui le consomment. Si l’histoire semble trop belle pour être vraie, on rappellera qu’il est largement consommé sur l’Ile d’Okinawa, célèbre pour ses centenaires.

Mais avant tout qu’est ce que l’on appelle Matcha ?

Si thé vert et Matcha sont bien issus de la même plante, c’est la préparation qui les différencie : le thé vert traditionnel est en effet le résultat de l’infusion de feuilles de thé qui n’ont pas vocation à demeurer dans la boisson finale, là où Matcha veut quant à lui dire « thé en poudre ».

Autrement dit, s’il s’agit dans les deux cas de thé vert, ce sont bien les feuilles réduites en poudre et solutionnées dans de l’eau que l’on ingère (précisons qu’il est inutile toutefois d’essayer de sauter à pieds joints sur des sachets de Lipton chez vous, la récolte est bien plus complexe et suit des règles spécifiques).

Quel intérêt de choisir le Matcha ?

On s’en doute, ingérer l’intégralité de la feuille de thé et pas seulement un arôme qui s’en échappe dans une tasse d’eau revient à récupérer beaucoup plus de nutriments, vitamines et minéraux que dans le thé vert traditionnel. Il est donc un puissant allié antioxydant, limitant oxydations et inflammations de l’organisme.

  1. Il protège l’organisme et le système immunitaire

Le matcha contient avant tout de puissants antioxydants, les polyphénols (que l’on trouve nombreux dans les fruits et les légumes).

Or, les antioxydants de manière générale ont non seulement des vertus esthétiques (ils protègent contre le vieillissement prématuré de peau par un effet anti âge on en reparle juste après), mais aussi de santé en renforçant le système immunitaire :

Pour vous donner une idée : une étude de l’Université du Colorado a démontré qu’une tasse de matcha correspond à 10 tasses de thé vert traditionnel soit 137 fois plus d’antioxydants.

green-magic-02

 

 Plus encore ! C’est un précieux allié beauté !

Mariza Snyder, Lauren Clum et Anna V. Zulaica ont démontré dans leur ouvrage « The Matcha Miracle« , que la précieuse poudre verte contient :

  •  6,2 fois plus d’antioxydants que les baies de goji
  • 7 fois plus que le chocolat (noir ! pas les pralinés pas les kinder)
  • 17 fois plus que les myrtilles
  • 60,5 fois plus que les épinards !

Le Matcha apparaît donc comme le meilleur des cosmétiques pour prendre soin de sa peau et de ses cheveux

  1. Il favorise la perte de poids

En raison de la réunion de catéchines (les polyphénols du thé vert) et de caféine, le thé vert (et donc en l’occurrence le Matcha qui est encore plus concentré) augmente la thermogenèse, c’est-à dire la capacité du corps a brûler les graisses. Alors certes, plusieurs études, comme celle de 2012 réalisée par the Cochrane database of systematic review  – voir aussi la Revue des Pharmaciens du Canada) ont démontré que la boisson n’est toutefois pas miraculeuse (autrement dit, on ne perd pas non plus 3 kg pour chaque tasse) mais l’oxydation des graisses reste réelle et permet un boost supplémentaire dans le cadre d’un régime adapté.

Autre point positif : en raison des fibres qu’il contient, le Matcha réduit la glycémie, c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang, qui permet d’éviter coups de barre et pulsion destructrices pour son 6 pack.

De mon côté je n’en prends toutefois que jusqu’à 16h maximum pour être sûre de ne pas interférer sur mon rythme de sommeil. On évite donc la tasse de matcha avant d’aller dormir.

Attention également : en dépit de tous ces bienfaits on ne dépasse pas une à deux tasses par jour. En effet, malgré la présence de chlorophylle détoxifiante (anti métaux lourds), le matcha contient du plomb. On évite donc une surconsommation et on le choisit de préférence bio.

Comment on choisit son matcha ?

Les Matcha vendus dans le commerce sont de qualité variable. Certains sont même déjà mélangés avec du sucre (autant dire que cela annihile tous les bienfaits dont on a parlé précédemment, le sucre raffiné étant à éviter absolument).

Un bon Matcha est un produit cher c’est vrai. Toutefois, très peu de produit suffit dans une préparation : son goût est très parfumé et une ingestion trop importante en une seule fois est toujours susceptible d’entraîner quelques intolérances. On ne dépasse donc pas 2 grammes par tasse (en moyenne une cuillère à café).

Le meilleur Matcha pour moi reste incontestablement celui que j’ai acheté au Japon cet été. Il est toutefois possible de trouver un produit de qualité en France : si j’ai été déçue par le thé coréen que j’ai acheté rue Sainte-Anne, je demeure une fidèle de celui du Palais des Thés ou de la Grande Epicerie du Bon Marché.

Comment utiliser mon Matcha ?

Le Matcha est un produit surprenant de par sa composition et de ses effets, mais aussi de l’utilisation multiple que l’on peut en avoir. Il est en effet aussi délicieux en boisson que dans des plats (même tout simplement dans un yaourt au soja !).

En boisson

Pour un bon Matcha, on ne se contente pas de verser de l’eau dessus (ce n’est pas un thé instantané !).

On se munit d’un petit fouet en bambou, on met une cuillère à café rase dans une tasse et on verse l’eau (pas bouillante mais seulement chaude au risque d’avoir un Matcha au goût d’épinards) en remuant avec le fouet.

En plat

Nombreux sont les plats que l’on peut agrémenter avec du Matcha pour en obtenir tous ses bienfaits. On reviendra très très prochainement sur les recettes healthy que l’on peut réaliser.

On craque aussi (avec modération cela reste un treat il y a du sucre !) pour les gâteaux au Matcha. Mention spéciale pour les langues de chat Malebranche vendues à la Grande Epicerie du Bon Marché (toutefois, si quelqu’un de votre entourage revient du Japon faites vous les ramener cela vous reviendra beaucoup moins cher…!).

malebranche